Tags

Image

J’aime le fromage. Non…rectification. J’adore le fromage. Entre ces petits produits laitiers et moi, c’est une véritable histoire d’amour. À l’exception de quelques fromages au caractère trop fort à mon goût et avec qui, j’ai décrété dès le début que non, décidément, ça ne pourrait pas marcher entre nous, je suis dans une relation passionnée, longue durée et légèrement polygame (je n’y peux rien, je déteste le favoritisme!) avec mes petits fromages.

Oui mais voilà…des petits malins de l’industrie agro-alimentaire (encore eux) ont découvert un procédé merveilleux qui leur permettra à terme de ne plus avoir besoin de lait pour faire du fromage: le Lygomme ACH Optimum. Ce fromage sans lait (de la mozzarella pour ne rien vous cacher) se retrouve principalement dans les plats préparés et surtout les pizzas.

Évidement, les motifs invoqués sont tout sauf économiques. Médicaux (les gens intolérants au lactose pourront en manger, le produit contiendra moins de calories et de sel), mais aussi religieux (le Lygomme peut être utilisé pour la nourriture Halal et Casher) ou même de pure mauvaise foi (selon les industriels, on retrouve l’aspect onctueux du fromage), aucun argument n’est trop bon pour nous faire avaler n’importe quoi.

Évidemment, les conséquences de la consommation du Lygomme sur la santé ne sont pas connus. Mais cela ne m’étonnerait pas que l’on apprenne dans 1, 5 ou 10 ans, que celui-ci a des effets néfastes sur nos organismes.

Alors en attendant d’en savoir plus, je préfère m’abstenir. Et je mange du vrai fromage. Plein de fromage. Avec du bon pain. De la bonne baguette. Et du bon vin. Qu’ils ont intérêt à continuer à faire à base de raisin sinon je crise!

Sur ce…

Advertisements