Tags

, , , , , , ,

h-and-m-clean-clothes-campaign-unconscious-1

Le chiffre fait froid dans le dos. 1 127 morts au Bangladesh. 1 127 victimes. 1 127 personnes qui sont mortes dans l’effondrement du Rana Plaza, un batiment contenant entre autres des usines textiles. Les avertissements sur la fragilité de l’édifice avaient été donné la veille, alors que des fissures étaient apparues sur certains murs. En vain.

On ordonna aux ouvriers et aux ouvrières des usines textiles de venir travailler. Le batiment s’est effondré dans la matinée, en pleine effervescence.

1 127 morts, plus de 2 500 blessés.

Cet accident remet encore une fois en question les modes de production utilisés par les grandes marques. Les étiquettes des plus grandes marques (H&M, Zara, Primark, Camaïeu, Auchan) ont été retrouvées dans les décombres. Ces mêmes marques qui nous permettent d’acheter des t-shirts à 5 et des jeans à 25…

La réaction à chaud , sur le vif, me pousserait à boycotter. Mais cela ne semble pas être la solution. En effet, certaines associations affirment que là encore, ce sont les travailleurs qui risqueraient d’en pâtir. Et que la catastrophe de Rana Plaza ayant attiré encore une fois l’attention sur les moyens de production, les marques vont être obligées de réagir. Et histoire qu’une fois ne soit pas coutume, le génial collectif “Éthique sur l’étiquette” milite pour une plus grande transparence. Articles, pétitions, documentaires, reportages… On ne pourra plus dire qu’on ne savait pas.

Hésitez pas à aller faire un tour sur leur site (http://www.ethique-sur-etiquette.org/) avant de faire les magasins, histoire de savoir vraiment dans quelles conditions votre “Oh so adorable” petit t-shirt est confectionné. Au nom des 1 127 victimes. On leur doit bien cette reconnaissance.

Sur ce…

Advertisements